top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurPierre Lebriquir

"Il fallait le visa. C'était la consigne"

Je suis en train de lire La nuit des temps de René Barjavel, livre de science fiction publié en 1968.


Je viens de lire un passage qui évoque les visas, et l'évolution du monde. Je suis frappé par les mots employés, et leur actualité.


Je voulais les partager avec vous :


"(Dans l'avion) je lus les journaux australiens. Il y avait de petits incendies bien entretenus un peu partout dans le monde. Ils avaient grandi depuis mon départ pour l'Antarctique. Et ils s'étaient multipliés. Sur toutes les frontières, à mesure que se levaient les barrières douanières, des barrières policières les remplaçaient. Débarqué sur l'aérodrome de Sydney, je ne fus autorisé ni à en sortir, ni à en repartir. Il manquait je ne sais quel visa militaire à mon passeport. Il me fallut trente-six heures de démarches furieuses pour pouvoir prendre enfin le jet à destination de Paris. Je tremblais qu'ils ne missent le nez dans mes microfilms. Qu'est-ce qu'ils auraient imaginé? Mais personne ne me demanda d'ouvrir ma serviette. J'aurais pu aussi bien transporter des plans de bases atomiques. Ca ne les intéressait pas. Il fallait le visa. C'était la consigne. C'était stupide. C'était le monde organisé"

54 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

L'audience dans Anatomie d'une chute est-elle réaliste ?

(spoilers potentiels) C'est la question à 100.000 dollars : le procès d'assises est-il réaliste? Certains aspects sont plutôt bien mis en avant. L'audience est filmée dans la cour d'assises de Saintes

Que devient le cabinet ?

Cela fait longtemps que je n'alimente plus ce blog... il faut dire que je suis depuis plusieurs années dans la position ou je dois choisir entre m'occuper de mes dossiers ou passer du temps à rédiger

Opmerkingen


bottom of page